0

La limace porte bien son nom

Un pingouin + une limace = un Slug NSLU2

Petite frayeur! Cela faisait quasi un an que je n’avais pas démarré mon Slug et horreur, après avoir tout branché, les loupiotes s’allume (chenillard puis restent bloquées : en jaune celle du haut (Status/Ready), en vert la suivante (Ethernet), et celle du disque externe reste noire. Par contre le disque semble s’activer (la diode clignote comme une folle). Et les pings depuis mon PC ne passent pas …

Boot du PC sous Linux en utilisant une distro live pour monter le disque externe USB (en ext2 : Windows ne connait pas …) qui semble sain. Les dernières fichiers dans /var/log datent de Mathusalem. Je démonte et passe un fsck qui m’indique que le disque n’a pas été vérifié depuis 282 jours, et fsck commence à travailler. L’espoir renait! Pas d’erreur sur le disque.

On remonte tout sur le slug, et là ça repart! Je n’avais pas été assez patient: au démarrage du slug celui-çi était parti sur un fsck et comme la bête n’est pas particulièrement rapide, ça peut durer un moment…

Réinstallation de Debian sur une clef USB de 2Go

debian-baby1Finalement je décide de tout réinstaller sur une clef USB (moins de place et de watts), avec la dernière Debian, en m’appuyant sur ce tutorial d’installation manuelle.

Différences:

  1. comme la clef USB ne fait que 2Go je l’ai partitionnée différemment avec fstab, sans partition pour /home
  2. Périphérique Amorce    Début         Fin      Blocs    Id  Système
    /dev/sdc1   *           1          20      160618+  83  Linux
    /dev/sdc2              21         209     1518142+  83  Linux
    /dev/sdc3             210         239      240975    5  Extended
    /dev/sdc5             210         239      240943+  82  Linux swap / Solaris
  3. Sur le PC: unzip du système sur la clef USB, copie du fichier fstab correspondant à la config sur la clef :
    # /etc/fstab: static file system information.
    #
    # <file system> <mount point>   <type>  <options>       <dump>  <pass>
    proc            /proc           proc    defaults        0       0
    /dev/sda2       /               ext3    noatime,commit=120,errors=remount-ro 0
    1
    /dev/sda1       /boot           ext2    defaults        0       2
    #/dev/sda6       /home           ext3    defaults        0       2
    /dev/sda5       none            swap    sw              0       0
  4. un petit coup de fsck des deux partitions (permet d’éviter que ne le fasse -beaucoup plus lentement- sur le slug)
  5. connexion de la clef USB sur le slug
  6. le mot de passe par défaut de root est « root »

Et je poursuis avec les optimisations de configuration recommandées pour économiser la clef et la mémoire utilsée. Quelques différences et remarques :

  • j’ai désactivé exim en renommant /etc/rc2.d/S20exim4 en /etc/rc2.d/K20exim4
  • syslogd est remplacé par rsyslogd. Les paramètres sont déjà corrects. En particulier pas besoin de
    SYSLOGD="-m 0"
  • pour le swapiness et les optimisations système, plutôt que de créer un script d’init, j’ai ajouté ceci à la fin du fichier /etc/sysctl.conf :
    vm/swappiness=0
    vm/laptop_mode=120
    vm/dirty_writeback_centisecs=12000
    vm/dirty_expire_centisecs=12000
    vm/dirty_ratio=10
    vm/dirty_background_ratio=1

Liens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *