0

Retour d’état domotique avec des modules Chacon

Voici comment mettre un place un va-et-vient  radio Di-O avec retour d’état.

Cette bidouille n’est ni économique ni optimale par rapport à une solution intégrée Zwave (Fibaro FGS-221 ou 222 par exemple) mais si on a déjà tout sous la main, elle peut dépanner …

Il est nécessaire de prendre les précautions d’usage quand on intervient sur une installation électrique, et de ne pas se tromper dans le câblage. Les manipulations sont aux risques et périls du bricoleur…

Ingrédients

1 Kit Va et Vient Eclairage Di-O soit :

Une paire d’interrupteurs simple et double de la même gamme et compatibles mécaniquement (dont on peut échanger les poussoirs). Par exemple la gamme Legrand pour montage en saillie, mais pas la gamme Mosaïc:

 

Installation

  1. démonter les interrupteurs.
  2. On fera les branchements sur l’interrupteur double (mettre de côté le simple, mais garder la partie poussoir -capot blanc), dont voici le schéma :
  3. brancher le micromodule récepteur (le foncé) sur le premier interrupteur de l’interrupteur double (bornes L1 et 2 ou L1 et 3). Il permettra de pouvoir commander l’éclairage avec son contrôleur domotique ou une télécommande Di-O. On utilise le schéma du tutorial Utilisation va et vient domotique Chacon :
  4. brancher le micromodule émetteur (le clair) sur le deuxième interrupteur de l’interrupteur double (bornes LA et C ou LA et B). Il permettra d’envoyer l’état de la lampe au contrôleur domotique.
  5. remettre à la place des deux poussoirs de l’inter double le poussoir simple de l’autre. Les deux interrupteurs étant maintenant solidaires, l’émetteur renvoie tous les changements d’état de l’interrupteur !

On peut utiliser la deuxième entrée de l’émetteur avec un autre interrupteur ou bouton poussoir, pour un autre usage.

Attention :

  1. il est fondamental de ne pas se tromper dans le câblage en mélangeant courant fort (premier interrupteur) et faible (deuxième) : risques électriques…
  2. il ne faut pas associer le récepteur et l’émetteur, car l’interrupteur mécanique fonctionne comme un va et vient : c’est son changement de position qui détermine le changement d’état de l’éclairage, et non pas la position de l’interrupteur.

Partie logicielle – FHEM

Il faut maintenant sur son application domotique définir l’état de l’éclairage à partir des informations qui lui sont remontées d’une part par ce retour d’état mais aussi par les autres télécommandes radio du récepteur.

Voici comme exemple la configuration pour FHEM avec un récepteur RFXcom RFXtrx433 , mais il est possible de faire la même chose avec n’importe quel autre système qui supporte le système Chacon Di-O (ex: Domoticz).

Définition de l’éclairage

Le récepteur qui n’est bien sûr pas découvert par FHEM : on peut définir l’éclairage au moyen d’un autre émetteur (une télécommande 3 boutons Di-O, dans mon cas) qu’on appaire avec le récepteur.

Mieux, on peut définir un émetteur manuellement avec un code arbitraire, et l’appairer comme une télécommande au récepteur.

define plafonnier TRX_LIGHT AC 00abcdefa01 light
attr plafonnier IODev TRX_0
attr plafonnier alias Plafonnier
attr plafonnier event-on-change-reading light
attr plafonnier icon light_pendant_light
attr plafonnier webCmd on:off

Définition de l’interrupteur

L’émetteur Di-O qu’on a branché sur l’interrupteur double est défini ainsi :

define inter_plafonnier TRX_LIGHT AC 00abcdefb01 light
attr inter_plafonnier IODev TRX_0
attr inter_plafonnier alias Interrupteur
attr inter_plafonnier icon control_on_off

 

Définition du retour d’état

On utilise un notify pour intercepter les changements on/off remontés par l’émetteur. On utilise la commande setreading pour mettre à jour l’état du device dans FHEM,  mais sans passer la commande radio.

define inter_plafonnier notify inter_plafonnier_antoine IF ([plafonnier:&STATE] eq "off" ) (setreading state plafonnier on) ELSE (setreading plafonnier state off)
attr inter_plafonnier_n alias Retour état plafonnier 
attr inter_plafonnier_n icon control_arrow_turn_right

Et voilà : le plafonnier reflète toujours l’état de l’éclairage !

Contraintes

  • L’interrupteur simple n’est pas perdu pour un autre usage mais il aura l’aspect d’un double …
  • Il faut démonter de temps en temps pour changer les piles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *